Connexion Espace candidat

J'ai déjà un espace candidat

 
Pause
Lecture
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’authentification et d’ajout de favoris. En savoir plus
Moteur de recherche d'offres d'emploi Cirad

Vous êtes ici :  Accueil  ›  Liste des offres  ›  Détail de l'offre

Ingénieur.e spécialiste de l'évaluation des services écosystémiques dans les systèmes bananiers F/H


Détail de l'offre

Contexte

Département / Unité (affectation future)

Le Cirad (Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement) produit et transmet de nouvelles connaissances pour accompagner l'innovation et le développement agricole dans les pays du Sud avec ses partenaires.

Il a pour objectif prioritaire de bâtir une agriculture durable des régions tropicales et méditerranéennes, adaptée aux changements climatiques, capable de nourrir 10 milliards d'êtres humains en 2050, tout en préservant l'environnement.  

Référence

P-PERSYST-GECO-2019-11-CDI-3117  

Date de fin de diffusion

01/01/2020

Description de la future affectation

Domaine

Science - Sciences agronomiques

Type de contrat

CDI

Intitulé

Ingénieur.e spécialiste de l'évaluation des services écosystémiques dans les systèmes bananiers F/H

Date de début

02/03/2020

Description du poste / de la mission

Le Cirad recrute un ingénieur ou une ingénieure en agronomie pour l'évaluation des services écosystémiques dans les systèmes bananiers au sein de l'UPR GECO. L'unité GECO a développé une ingénierie agroécologique de conception de systèmes innovants orientée vers la réduction des pesticides en bananeraies. Cette ingénierie repose largement sur la rupture des monocultures intensives à travers : i) la mise en œuvre de périodes de jachère permettant d'assainir le sol vis-à-vis des parasites telluriques (nématodes et charançon du bananier) et ii) l'introduction d'une biodiversité fonctionnelle (plantes de services).
Les systèmes innovants développés ont permis de s'affranchir complètement de l'emploi de nématicides et d'insecticides et ont permis d'amorcer une réduction de l'emploi d'herbicides. En dehors de la gestion des bioagresseurs (dont les adventices), d'autres services sont recherchés : (i) limiter les risques érosifs en favorisant l'infiltration de l'eau ; (ii) améliorer durablement la structure, la porosité et l'aération du sol par l'action combinée des systèmes racinaires des couverts de « plantes de service » et de la macrofaune qu'ils hébergent, (iii) restaurer le fonctionnement biologique du sol ; (iv) stabiliser ou enrichir la teneur en matière organique des sols ; (v) améliorer la disponibilité en azote minéral pour les plantes (bananiers), à travers la fixation symbiotique d'azote atmosphérique des légumineuses et sa restitution après décomposition et minéralisation des résidus.
Il est assez facile de quantifier les réductions d'emploi de pesticides, mais l'évaluation des autres services écosystémiques visés reste encore peu développée pour objectiver les performances des systèmes développés au-delà des performances agronomiques. L'évaluation des services écosystémiques visés représente donc un enjeu majeur dans le cadre des grands projets de l'unité.
Ce recrutement permettra d'opérationnaliser l'évaluation des services écosystémiques des systèmes innovants. La diversité des conditions pédoclimatiques et des systèmes existants (de systèmes intensifs fortement utilisateurs d'intrants à des systèmes biodiversifiés ou en Agriculture Biologique) constitue un cadre favorable à la mise au point d'indicateurs pertinents pour évaluer l'atteinte des différents services écosystémiques. Cette diversité de situations permettra aussi d'identifier les pratiques permettant l'atteinte de compromis de haut niveau des services visés, sans produire de dys-services rédhibitoires pour la culture principale de production. Enfin, à travers ce recrutement l'unité souhaite également enrichir la palette de services à évaluer, tels que : i) la pollinisation, ii) la diminution des émissions de GES (stockage de carbone dans les parties végétales,…), et iii) le stockage d'eau dans le sol et sa restitution aux plantes cultivées.

Profil souhaité

Formation souhaitée : Ingénieur.e agronome avec une spécialité en écologie des systèmes cultivés
La personne recrutée devra posséder des connaissances générales en agronomie et en écologie et devra être à même de s'approprier les concepts de services écosystémiques et de leur évaluation
Bonne capacité d'intégration de connaissances multiples
Bonne capacité à travailler en équipe dans un contexte multi-partenarial au Sud pour développer un projet de recherche appliquée et participative.

Contraintes du poste

Travail en zone tropicale / humide / subtropicale
Activités en milieu isolé et/ou confiné

Poste ouvert aux

Cadre

Localisation du poste

Localisation du poste

Côte d'Ivoire

Précision sur la localisation (DR, ville)

Montpellier, missions aux Antilles, Côte d'Ivoire

Description complémentaire de la future affectation

Lieu de rattachement

Métropole

Demandeur

Renseignements sur le poste - Prénom

Luc

Renseignements sur le poste - Nom

DE LAPEYRE

Renseignements sur le poste - Email

luc.de_lapeyre_de_bellaire@cirad.fr